fbpx
AVERTISSEMENT: LE SITE FONCTIONNE DANS LE CADRE / IFRAME.
N'ENTREZ AUCUNE DONNÉE À MOINS DE FAIRE CONFIANCE À L'ADRESSE INDIQUÉE DANS LA BARRE D'ADRESSE DE VOTRE NAVIGATEUR.
Rejoignez le CCEASection membres

Prix ​​pour l'ensemble des entreprises autochtones

À propos du prix

CCEA et ESS Support Services Worldwide, une division de Compass Group Canada, sont fiers de présenter le Prix pour l'ensemble des entreprises autochtones.

Ce prix annuel honore et reconnaît des chefs d'entreprise autochtones exceptionnels qui ont bâti des carrières riches et pleines et met en valeur les réalisations exceptionnelles des gens d'affaires autochtones à travers le pays. Les hommes et les femmes que nous honorons sont bien avancés dans leur carrière et ont bâti un héritage qui sert d'exemple d'excellence.

Le CCEA encourage les candidatures de tous les professionnels des affaires des Premières Nations (inscrits et non inscrits), métis et inuits. Le prix est décerné chaque année lors du dîner de gala du CCEA à Toronto. Le récipiendaire et une invitée reçoivent le transport aérien et l'hébergement pour assister à l'événement.

Critère d'éligibilité

LEADERSHIP ET EXCELLENCE DES ENTREPRISES

Les candidats doivent avoir une histoire d'excellence dans la conduite de leurs affaires. Leur carrière, à la fois dans leur vie d'entreprise et dans la communauté, doit refléter des compétences d'entreprise et de leadership, une vision, une détermination et une persévérance. Les lauréats du Temple de la renommée des entreprises autochtones (TREA) sont des gens d'affaires distingués qui sont bien avancés dans leur carrière fructueuse.

CONTRIBUTION À LA COMMUNAUTÉ

Les candidats doivent être connus pour leurs contributions au développement de leur communauté. Donner l'exemple aux autres peut être aussi important que d'occuper un poste de leadership formel. Les candidats doivent bénéficier d'un large soutien de la communauté en raison de l'impact de leurs activités commerciales. Les candidats doivent être des catalyseurs de changement dans leur communauté.

ENGAGEMENT À RENFORCER LA CAPACITÉ

Les candidats doivent avoir contribué à l'expansion des connaissances et des capacités. Adopter les nouvelles technologies tout en restant attaché aux méthodes traditionnelles est un élément important du développement durable. Les candidats doivent avoir la vision de remettre en question la sagesse acceptée et aller au-delà et l'engagement de donner à leurs employés des possibilités de formation et d'éducation significatives.

RÉSULTATS MESURABLES

Les candidats doivent avoir contribué de manière substantielle au bien-être économique de leur communauté. Leurs résultats devraient être identifiables et mesurables et pourraient inclure le développement économique, les possibilités d'emploi, la croissance soutenue des entreprises, le démarrage et le maintien de nouvelles entreprises et la création d'options pour l'avenir.

Les mises en candidature pour le Prix 2021 pour l'ensemble des entreprises autochtones sont maintenant closes. Le lauréat pour 2021 est John Bernard. 

* Les candidats sont considérés comme non éligibles s'ils ont une relation formelle existante avec le CCEA (par exemple, conseil d'administration, conseil des gouverneurs, commanditaire d'entreprise, etc.

Commanditaire fondateur et exclusif

Gagnant le plus récent

2021

Jean-Bernard

Jean Bernard

Découvrant très tôt son amour de la technologie informatique, M. Bernard est devenu l'un des premiers Autochtones au Canada d'obtenir un certificat d'ingénierie des systèmes certifiés Microsoft en 1996, il a fondé la société d'informatique autochtone, Donna Cona, qui continue d'offrir des possibilités fructueuses aux peuples autochtones dans l'industrie de la haute technologie. M. Bernard et son équipe technique étaient responsables de l'élaboration de l'architecture technique du nouveau gouvernement du Nunavut. Le projet a abouti à la première infrastructure satellitaire du pays et l'une des rares au monde.

En 2007, il a réalisé sa vision de retourner dans sa communauté d'origine, la Première nation malécite du Madawaska au Nouveau-Brunswick et a lancé plusieurs entreprises, dont le Madawaska Entertainment Centre et le Gray Rock Casino et le Gray Rock Power Centre. Ses entreprises emploient le plus grand nombre de membres du groupe de la région.

Fervent partisan de l'éducation autochtone, il a lancé la bourse John Bernard en 1999 à l'Université Trent, ouverte aux étudiants autochtones qui étudient la technologie et continue de fournir assistance et conseils à ce jour.

Gagnants passés

2020

Chef Terrance Paul, Première Nation de Membertou

Depuis près de 36 ans, le chef Terrance Paul a joué un rôle moteur dans le succès de la Première Nation de Membertou. Il a doublé la base territoriale et augmentée le taux d'emploi à près de 80%. Aujourd'hui, Membertou est l'une des communautés autochtones les plus riches du pays.

Sa carrière a commencé avec le Boston Indian Council où il a occupé des postes tels que chargé de placement, directeur des finances et président. De retour chez lui à Membertou, le chef Paul a travaillé pour le Mic Mac News dans les ventes et la publicité. Il s'est ensuite joint au conseil de bande de Membertou en tant qu'agent de développement économique et est devenu directeur de bande avant d'être élu chef en 1984.

Son fort accent sur l'éducation a conduit à une augmentation des taux de diplomation de 30 à 90% à Membertou. Le chef Paul a récemment participé à l'entente historique de 600 millions de dollars en matière d'éducation pour les jeunes Mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse avec le gouvernement du Canada.

En 2017, le chef Paul a été nommé membre de l'Ordre du Canada. Il est également intronisé au Temple de la renommée des affaires de la Nouvelle-Écosse et récipiendaire du prix Frank McKenna Leadership. Il détient un doctorat honorifique de l'Université du Cap-Breton.

Le chef Paul est coprésident de l'Assemblée des chefs mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse et détient d'importants portefeuilles, y compris les pêches et les mines.

2019

Brenda LaRose

Avec plus de 25 ans d'expérience, Brenda LaRose dirige des missions de recherche de cadres dans un large éventail d'industries et de secteurs partout au Canada et à l'étranger. L'expertise et la solide connaissance de la gouvernance et des affaires de Mme LaRose lui permettent de travailler en étroite collaboration avec les conseils d'administration et les équipes de direction pour évaluer et identifier des stratégies pour attirer et retenir les bons leaders.

Avant de se joindre à Leaders International, Mme LaRose a fondé Higgins Executive Search et a développé une pratique nationale qui est maintenant reconnue comme un chef de file canadien dans le recrutement de cadres et de membres de conseils d'administration diversifiées et autochtones.

Mme LaRose est l'ancienne présidente du conseil d'administration du Seven Oaks Hospital, du Wellness Institute et de la Seven Oaks Foundation et est leur présidente du comité de gouvernance. Elle siège au conseil des comités de direction, des ressources humaines et de la rémunération de la Chambre de commerce du Canada. Elle est également membre du conseil d'administration de la compagnie aérienne du Yukon, Air North et membre fondatrice de Métis Infinity Investments LLP.

Mme LaRose est une consultante certifiée en gestion (CMC) et une professionnelle certifiée en ressources humaines (CRHA). Elle est diplômée de l'Université du Manitoba et de l'Institut des administrateurs de sociétés (IAS) du Directors Education College de la Haskayne School of Business et est un membre actif de la section IAS Manitoba. En 2015, Mme LaRose confondait SheDay, un événement annuel de leadership et de réseautage spécialement pour les femmes. SheDay 2018 a accueilli 1,500 participants.

Mme LaRose est une citoyenne métisse anishinaabe, née à Winnipeg et élevée à Regina. Elle reconnaît ses modestes débuts et est extrêmement reconnaissante pour sa carrière complète et accomplie. Elle est une femme, une mère et une grand-mère fières et elle fait bergers sa famille avec la culture et l'héritage dont elle est issue.

2018

Harry Flaherty

Né et élevé à Grise Fiord, au Nunavut, les premières années de Harry dans la communauté civile la plus septentrionale du Canada a aidé à développer une solide compréhension de l'importance de la famille, de la communauté et de l'autonomie.

« Je reflète la force et la persévérance que j'ai acquises de mes parents, qui faisaient partie des exilés transportés dans le nord dans les années 1950 afin de positionner la revendication du Canada sur l'Arctique et de reconnaître mon grand-père Robert Flaherty qui a produit. Nanook du Nord » a-t-il déclaré récemment.

Harry a déménagé à Iqaluit en 1975 pour poursuivre ses études secondaires. C'est au cours de ces premières années à Iqaluit qu'Harry a été exposé au métier de mécanicien avec l'un de ses emplois à temps partiel. C'est grâce à cette exposition précoce aux métiers et à la certification subséquente obtenue que Harry a finalement commencé sa carrière au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest en 1979.

Harry a pris sa retraite de sa carrière au sein du gouvernement public en 1997 et a commencé sa nouvelle carrière chez Qikiqtaaluk Corporation en tant que responsable d'un effort important d'assainissement environnemental à Resolution Island en vertu d'un accord pluriannuel avec Défense Canada. L'accent mis par Harry pour s'assurer que les Inuits reçoivent une formation professionnelle significative et les possibilités de développement de carrière qui en résultent ont créé un héritage qui est toujours reconnu aujourd'hui. À la fin de ce projet fructueux, les efforts d'Harry ont été récompensés par le prix de la fierté et de la reconnaissance du sous-ministre des Affaires indiennes et du Nord pour l'excellence des services.

C'est peu de temps après la conclusion du projet Resolution Island que Harry a commencé son poste actuel de président et chef de la direction de Qikiqtaaluk Corporation. En étroite collaboration avec le conseil d'administration de QC, les efforts d'Harry se sont concentrés sur la restructuration de la société afin de refléter ses objectifs commerciaux à long terme et de positionner la société comme un acteur majeur dans divers secteurs de l'économie émergente du Nunavut. En tant que président et chef de la direction, Harry continue de souligner l'importance du développement de carrière pour les Inuits et de se concentrer sur les possibilités que le QC peut fournir un leadership dans la création du développement économique et l'amélioration de l'autonomie en renforçant les capacités au sein des 13 communautés de la région de Qikiqtani.

En plus de ses fonctions au QC, en tant que président et chef de la direction par intérim de Nunasi Corporation, Harry a fourni un soutien et des conseils au cours des dernières années alors que la société envisage sa restructuration stratégique en synergie avec les trois sociétés de développement régional du Nunavut.

Bien qu'Harry ait siégé à plusieurs conseils d'administration, ait fait du bénévolat pour le hockey mineur et d'autres organisations communautaires au fil des ans, de nos jours - avec son emploi du temps chargé - il apprécie le plus le temps qu'il peut passer en famille et à l'extérieur.

2017

Dr Herbert Belcourt

L'entrepreneur métis respecté Herb Belcourt est le fondateur de plusieurs entreprises, dont Belcourt Construction, fondée en 1965, la troisième plus grande entreprise de lignes électriques en Alberta qui en employait 265 dans le domaine. Il est l'auteur de Marcher dans les bois: un voyage métis  Publié en octobre 2006 par Brindle & Glass qui figurait en tête de la liste des best-sellers et a été nominé pour le prix Wilfred Eggleston Award for Non-Fiction 2007 Alberta Literary Competition.

En 1971, Herb a cofondé la Canative Housing Corporation à but non lucratif qui louait des Métis à Edmonton et Calgary, a lancé un programme de compétences urbaines à Edmonton pour les locataires, a développé une garderie pour leurs enfants - en collaboration avec les services sociaux préventifs - et acheté un bus pour transporter les femmes et les enfants à ces programmes. Herb a travaillé activement comme directeur des opérations de 1991 à 2004. En 2006, il a reçu le Prix national des réalisations autochtones pour le logement.

En 2001, Herb et deux co-fondateurs ont formé les Belcourt Brosseau Métis Awards, une dotation de 13 millions de dollars dont le mandat est d'aider les étudiants métis à poursuivre leurs études. À ce jour, 17 millions de dollars sont dans la dotation et, sur 15 ans, 6 millions de dollars ont été donnés à plus de 1,000 200 étudiants dans plus de XNUMX programmes dans chaque établissement de l'Alberta.

Les distinctions de Herb comprennent un doctorat honorifique en droit (Université de l'Alberta, 2001), l'Ordre de l'Université Athabasca (2006), une investiture en tant que membre de l'Ordre du Canada (2010) et un diplôme honorifique du NorQuest College (2014).

2016

Chef Darcy Bear

Le chef Bear a été largement reconnu pour ses réalisations économiques, commerciales et culturelles. Il a été récipiendaire de la Médaille commémorative du centenaire de la Saskatchewan en 2005, il a été nommé l'une des «dix personnes les plus influentes» par Magazine d'affaires de la Saskatchewan et a reçu le CANDO «Développeur économique de l'année» en 2006. En 2009, la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan a décerné le prix Chief Bear the Circle of Honor pour les entreprises communautaires des Premières nations. En décembre 2011, le chef Bear a reçu l'Ordre du mérite de la Saskatchewan, la plus haute distinction accordée aux résidents de la province. Le 25 janvier 2012, la Première nation de Whitecap Dakota a signé l'Accord-cadre pour l'autonomie gouvernementale, qui a lancé le cheminement de Whitecap vers l'autonomie gouvernementale. Le 23 mai 2012, le chef Bear a reçu la prestigieuse médaille du jubilé de diamant, reflétant son engagement envers le service. En 2013, il a été nommé lauréat inaugural du leadership de Grandey et la ville de Saskatoon a également décerné un parc municipal en son honneur. Le discours du Trône de 2014 à l'Assemblée législative provinciale a reconnu le « leadership progressiste» du chef Bear. Plus récemment, il a reçu un doctorat honorifique en droit de l'Université de la Saskatchewan à l'automne 2014. Le chef Bear a joué un rôle déterminant dans l'élaboration d'un code foncier autonome, qui a créé un environnement propice aux affaires sur les terres de Whitecap. avec un régime foncier, des infrastructures commerciales et une loi fiscale foncière. Whitecap sert maintenant d'exemple national de développement communautaire positif et d'autodétermination accrue. À ce jour, il y a eu environ 100 millions de dollars d'investissements dans la collectivité et une réduction du taux de chômage de 70% à 5%.

2015

Mel E. Benson

Mel est président de Mel E. Benson Management Services Inc., une société de conseil qui travaille dans divers pays et se concentre sur les négociations entre les Premières Nations et les entreprises. Mel est également copropriétaire de la société pétrolière et gazière privée Tenax Energy Inc.

Retraité d'Exxon International, Mel est administrateur de Suncor Energy depuis 2000, siégeant aux comités de rémunération et d'environnement, de santé et de sécurité. Mel siège également en tant que directeur du groupe d'entreprises de Fort McKay et en tant que directeur de Oilstone Energy Services, basé aux États-Unis.

Membre de plusieurs organisations caritatives, Mel est fier d'être actif dans sa communauté. Il a occupé de nombreux postes de direction à ce titre, le dernier étant nommé au conseil consultatif de l'Alberta Land Institute par l'entremise de l'Université de l'Alberta.

Mel est membre de la nation crie de Beaver Lake, située dans le nord-est de l'Alberta.

Regardez la vignette de Mel E. Benson ci-dessous:

2014

William MacLeod

De la Nation crie de Mistissini, Québec, ancien président et chef de la direction de Cree Construction and Development Company.

2013

Jim Tonnerre

Tout en dirigeant sa communauté de la Première nation de Buffalo Point en tant que chef héréditaire pendant 30 ans, Thunder a transformé une terre vide en une destination de vacances de classe mondiale.

CT (Manny) Jules

Commissaire en chef et directeur général de la Commission de la fiscalité des premières nations.

2012

Grégory Koostachin

Un entrepreneur avec 35 ans de leadership en affaires dans sa communauté de la Première nation Attawapiskat, dans le nord de l'Ontario.

Dave Tuccaro

Fondateur, président et chef de la direction du groupe d'entreprises Tuccaro.

2011

Chef Clarence Louie

Élu chef de la bande indienne d'Osoyoos depuis 1985 et employeur de centaines de personnes dans les entreprises appartenant à la bande.

Ruth Williams

PDG de All Nations Trust Company (ANTCO) et a une histoire de 25 ans de leadership en développement social et économique dans la communauté autochtone.

2010

Pita Aatami

Président de Makivik Corporation et président de First Air et administrateur d'Air Inuit, deux filiales de Makivik Corporation.

Mervin Dewasha

PDG de Neegan Burnside, une firme d'ingénierie appartenant à des Autochtones et a été un chef de file en encourageant les jeunes Autochtones à poursuivre des carrières en sciences et en génie.

2009

Jim Boucher

Chef de la Première nation de Fort McKay et président du conseil d'administration du Fort McKay Group of Companies.

Judith Sayers

Ancien chef de la Première nation Hupacasath et actuel coprésident de la Island Corridor Foundation.

2008

Nellie Cournoye

Président et chef de la direction de la Inuvialuit Regional Corporation (IRC) et ancien premier ministre des Territoires du Nord-Ouest.

Ron Jamieson

un Mohawk des Six Nations, en Ontario, et ancien vice-président principal des services bancaires aux Autochtones à la Banque de Montréal.

2007

Victor Buffle

Un Cri de la Première nation Samson Cree, chef d'entreprise et entrepreneur.

Harry Cook

Ancien chef de la Première nation de la bande indienne de Lac La Range, en Saskatchewan, qui a supervisé le succès exceptionnel de la Kitsaki Development Corporation.

Fleurs de Garfield

Un Inuk de Hopedale, Terre-Neuve-et-Labrador.

2006

Fred Carmichael

Un Gwich'in des Territoires du Nord-Ouest et un pionnier de l'aviation autochtone.

Feu Suzanne Rochon-Burnett

Un Métis de l'Ontario qui a fondé la première station de radio appartenant à des Autochtones.

2005

Le regretté Dr Billy «Chief 'Diamond

Cri du nord du Québec et fondateur d'Air Creebec.

Irvin Goodon

Métis de Boissevain, Manitoba et fondateur de la plus grande entreprise de construction de cadres de poteaux au Canada.