fbpx
AVERTISSEMENT: LE SITE FONCTIONNE DANS LE CADRE / IFRAME.
N'ENTREZ AUCUNE DONNÉE À MOINS DE FAIRE CONFIANCE À L'ADRESSE INDIQUÉE DANS LA BARRE D'ADRESSE DE VOTRE NAVIGATEUR.
Rejoignez le CCEASection membres

Prix ​​d'excellence en relations autochtones

À propos du prix

Ce prix prestigieux est ouvert à tous les Canadiens. Des relations significatives sont au cœur d'une entreprise autochtone progressiste. Le Prix d'excellence en relation avec les Autochtones est conçu pour honorer et reconnaître un Canadien qui a contribué à jeter des ponts entre les peuples autochtones et la société canadienne et dont les efforts ont eu un impact considérable dans tout le pays.

Critère d'éligibilité

DÉFI DU STATUS QUO

Les candidats devraient être des personnes qui ont remis en question et confronté au statu quo en ce qui concerne les relations avec les Autochtones au Canada. Leur carrière et leur vie doivent refléter le fait qu'ils ont la vision, la détermination et la capacité de créer des changements. Les candidats ne sont jamais satisfaits des choses telles qu'elles sont, mais cherchent toujours à améliorer la situation et les résultats des peuples autochtones et à jeter des ponts entre la société canadienne et les communautés autochtones.

 ACTION

Les candidats doivent être connus pour agir une fois que des possibilités se présentent ou cherchent toujours à créer des occasions d'action. Donner l'exemple aux autres peut être aussi important que d'occuper un poste de leadership formel. Les candidats doivent être des catalyseurs du changement.

RAPTENARIATS

Les candidats ont travaillé et établi des partenariats avec le gouvernement ou des secteurs commerciaux pour assurer le succès de leurs projets. Ils atteignent leurs objectifs en travaillant avec les autres. Les candidats doivent avoir la vision de remettre en question la sagesse acceptée, mais aussi la capacité de changer les perceptions des autres.

VISIBILITÉ À TRAVERS LE CANADA

Les candidats doivent être connus pour leurs efforts de réconciliation entre les communautés autochtones et la société canadienne. Leurs contributions ont un impact très large qui a des implications à la fois au niveau local et national. Le candidat est reconnu pour la manière dont il a contribué à l'amélioration de la vie des peuples autochtones et de leurs communautés.

Proposez la candidature d'un constructeur de ponts pour le Prix d'excellence en relations autochtones. 

Date limite de soumission: 31 mai2021.

Les candidats sont considérés comme non éligibles s'ils ont une relation formelle existante avec le CCEA (par exemple, conseil d'administration, conseil des gouverneurs, entreprise commanditaire, etc.)

 

Nommer ici

Gagnant le plus récent

2020

Keith McIntosh

En tant que fondateur de PLATO Testing, la première société de test de logiciels dirigée et dotée de personnel par des Autochtones au monde, Keith McIntosh a fait connaître à plus de 85 sociétés, au cours des quatre dernières années, la valeur et les capacités des peuples autochtones en tant que professionnels de la technologie et a contribué à faire progresser sensibilisation et compréhension culturelles dans les salles de conférence de Vancouver à Halifax et au-delà. Son objectif en fondant l'entreprise était de s'attaquer à deux problèmes importants: la pénurie de professionnels de la technologie dans notre pays et le taux élevé de chômage chez les jeunes autochtones.

« Je suis reconnaissant au CCEA pour son soutien à PLATO, et je sais qu'avec nos partenaires corporatifs et communautaires à travers le pays, nous pouvons atteindre notre mission de créer un réseau de 1000 testeurs de logiciels autochtones d'un océan à l'autre ». - Keith McIntosh, fondateur, PLATO Testing

 

Gagnants passés

2019

Wayne Garnons-Williams

Wayne est un cri des plaines du Traité 6 de la Première Nation de Moosomin, le président fondateur de l'Organisation internationale du commerce intertribal, une ONG internationale vouée à l'éducation sur les droits économiques autochtones inhérents ainsi qu'à soutenir et à améliorer la mise en œuvre du flux et des échanges mondiaux d'autochtones biens, services et investissements grâce à la coordination de missions et de conférences commerciales autochtones internationales. Il est actuellement nommé au conseil d'administration du Conseil international de la région des Grands Lacs et membre du conseil d'administration de Capacités Canada. Il est nommé par décret fédéral en tant que membre de la liste des recours commerciaux du chapitre 19 de l'ALÉNA.

Wayne est avocat principal et directeur principal du cabinet d'avocats Garwill Law Professional Corporation, spécialisé dans le commerce autochtone international, le droit des connaissances traditionnelles et le développement économique. Wayne a occupé divers postes juridiques exécutifs fédéraux, notamment: registraire de la Cour fédérale du Canada, directeur de la coordination des services, Service administratif des tribunaux judiciaires du Canada et directeur des résolutions, Résolution des pensionnats indiens Canada et clôturant sa carrière dans le secteur public à titre d'administrateur général et Greffier du Tribunal des revendications particulières du Canada.

Il a été président du Conseil national des employés fédéraux autochtones. Il est l'ancien président du Tribunal d'appel des nations indiennes de la Fédération de la Saskatchewan.

En 2018, Wayne a été nommé chercheur associé spécialisé en droit international comparé autochtone à l'Université de l'Oklahoma, College of Law. Wayne est actuellement à mi-parcours de son deuxième diplôme d'études supérieures, une maîtrise en droit de l'Université de l'Oklahoma, College of Law et prévoit d'obtenir son diplôme à la fin de 2020.

2018

Carol Anne Hilton, MBA est la PDG et fondatrice de l'Indigenomics Institute. Carol Anne est une chef d'entreprise reconnue des Premières Nations et détient une maîtrise internationale en gestion des affaires (MBA) de l'Université du Hertfordshire, en Angleterre. Carol Anne est de descendance Nuu chah nulth de la nation Hesquiaht sur l'île de Vancouver.

Carol Anne a récemment été nommée conseillère principale au Conseil fédéral canadien de la croissance économique. Le Conseil conseille le ministre fédéral des Finances Morneau sur la croissance économique canadienne. Carol Anne a également été récemment nommée au Groupe de travail économique de la Colombie-Britannique pour conseiller le ministère de l'Emploi, du Commerce et de la Technologie

Carol Anne est actuellement l'auteur de « Indigenomics - a Global Power Shift ». Carol Anne a dirigé la mise en place d'une ligne de pensée appelée # indigenomics- building and development local Indigenous economies.

Le travail de Carol Anne a été récompensé par le BC Aboriginal Outstanding Business Achievement Award, le Creating Wealth Award du National Indigenous Council of Elders et le Business of the Year Award de la Nuu chah nulth Economic Development Corporation.

Carol Anne est actuellement directrice de l’Institut d’étude du Canada de l’Université McGill et du Réseau national de développement économique communautaire canadien et est également membre du jury du Défi des villes intelligentes. Carol Anne est chargée de cours au programme de développement économique communautaire de l'Université Simon Fraser et directrice de la faculté au programme de commerce autochtone du Banff Centre, où elle était également boursière Fleck.

2017

Dr Ken S. Coates

Ken Coates est Chaire de recherche du Canada en innovation régionale au École supérieure de politiques publiques Johnson-ShoyamaUniversity of Saskatchewan Campus. Ken a grandi à Whitehorse, au Yukon et a des intérêts professionnels et personnels de longue date dans les droits des Autochtones, le développement du Nord, l'histoire du Nord canadien, la science, la technologie et la société et les études japonaises.

Il a obtenu son BA (histoire) de l'UBC, sa maîtrise (histoire) du Manitoba et son doctorat (histoire) de l'UBC. Ken a eu le plaisir de travailler dans des universités partout au Canada et à l'étranger, en commençant à l'Université de Brandon et en poursuivant ses études à l'Université de Victoria et à l'Université du nord de la Colombie-Britannique (où il était le vice-président fondateur aux études). Il a passé deux ans à l'Université de Waikato à Hamilton, en Nouvelle-Zélande, une institution mondialement connue pour ses travaux sur l'éducation autochtone. Ken est revenu au Canada en 1997 pour occuper un poste de doyen des arts à l'Université du Nouveau-Brunswick à Saint John. Il est ensuite devenu doyen des arts et des sciences à l'Université de la Saskatchewan, avant de devenir doyen des arts de l'Université de Waterloo. Il est retourné en Saskatchewan en 2012.

Ken a beaucoup écrit sur l'histoire des Autochtones, les relations entre les Autochtones et les nouveaux arrivants et l'éducation postsecondaire. Son premier travail majeur, Best Left as Indians, a examiné l'histoire du Yukon à travers le prisme du contact Autochtone-Européen. Son travail ultérieur comprend La décision Marshall et les droits ancestraux dans les Maritimes, le pays du soleil de minuit: une histoire du Yukon et bientôt, un livre co-écrit intitulé Les peuples des traités: les peuples autochtones et l'avenir du Canada. Il a publié plus d'une douzaine de livres avec son co-auteur régulier, le Dr WR Morrison et a travaillé avec Carin Holroyd sur une série de projets liés à la science et à la technologie en Asie de l'Est. Le livre co-écrit de Ken, Campus confidentiel, a offert un examen accessible des réalisations et des défis du système postsecondaire au Canada et est suivi par un livre destiné aux élèves du secondaire et à leurs parents sur les possibilités d'études supérieures.

Ken travaille actuellement sur une série de livres, y compris une réflexion sur l'importance du mouvement Idle No More, une étude sur le développement de la Canadian Life Source (synchrotron) à l'Université de la Saskatchewan, la toute première histoire du sous-marin circumpolaire. -Arctique, et un examen de la surexpansion du système universitaire mondial.

Ken a travaillé avec des peuples et des associations autochtones et avec des agences gouvernementales responsables des affaires autochtones au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il a participé à la réalisation de documentaires sur le thème des Autochtones produits par Northern Native Broadcasting Yukon, a participé à la recherche sur les revendications territoriales et a participé à diverses collaborations nationales et internationales, notamment en siégeant au comité consultatif de recherche de la Commission royale sur les peuples autochtones. Il est le directeur du Centre international pour la gouvernance et le développement du Nord, qui fournit des recherches régionales pertinentes axées sur le nord de la Saskatchewan et offre un programme de maîtrise communautaire sur la gouvernance et le développement du Nord. Il est le directeur du projet de recherche de l'Institut Macdonald-Laurier sur les peuples autochtones et l'économie des ressources naturelles.

Ken apparaît régulièrement à la télévision et à la radio, en grande partie en association avec ses travaux sur les questions autochtones, le nord du Canada et l'éducation postsecondaire. Ses articles d'opinion ont été publiés dans des journaux et des magazines partout au Canada.

Son épouse, Carin Holroyd, est professeure agrégée d'études politiques à l'Université de la Saskatchewan. Il a cinq enfants et six petits-enfants. Ken aide également Carin avec son organisation caritative, le Vietnam Education Society, qui construit des écoles pour les communautés rurales du Vietnam.

2016

Murray_Sinclair_2016

Sénateur Murray Sinclair

Le sénateur Sinclair est honoré pour son remarquable travail de service public et son travail à la tête de la Commission de vérité et réconciliation (CVR) du Canada. Avant de devenir président de la CVR, Murray Sinclair a eu une brillante carrière en tant qu'avocat, puis juge pour le Banc de la Reine du Manitoba. Il a également été co-commissaire de l'Aboriginal Justice Inquiry, qui a étudié l'impact de la justice pénale sur les peuples autochtones du Manitoba et a également mené une enquête de six ans sur le décès de 12 enfants qui a abouti à une étude qui a conduit à des changements dans le domaine pédiatrique chirurgie cardiaque au Canada. Il a également été professeur adjoint à l'Université du Manitoba et a été nommé au Sénat en 2016.

2015

Willa Noir
Vice-présidente, Affaires corporatives - Canada, Cisco

Le leadership de Willa Black dans le cadre du programme Connected North a permis de combler le fossé numérique autochtone grâce à l'utilisation de la technologie de réseautage. Connected North a joué un rôle déterminant dans l'augmentation de la capacité de soins de santé et d'éducation dans les collectivités autochtones éloignées et mal desservies du nord du Canada. L'initiative a été inspirée par une rencontre en 2011 entre Black et Mary Simon, elle-même lauréate du Prix d'excellence en relation avec les Autochtones, qui était à l'époque présidente d'Inuit Tapiriit Kanatami. La réunion a aidé à établir une direction claire pour le désir des Noirs de créer quelque chose « par les Canadiens et pour les Canadiens » avec la technologie Cisco au cœur.

Commanditaire du prix

2014

Marie Simon
OC, OQ

Mary Simon a mené une carrière extraordinaire qui a eu les intérêts nordiques au cœur. Ses réalisations ont été à la fois d'envergure mondiale et d'impact local. Mary a été la première ambassadrice du Canada pour les affaires circumpolaires, une négociatrice principale pour la création du Conseil de l'Arctique et l'ancienne ambassadrice du Canada au Danemark. Elle a travaillé sans relâche pour promouvoir les intérêts des communautés nordiques sur un large éventail de questions, y compris les enjeux environnementaux, sociaux, culturels et politiques touchant les Inuits. Ses réalisations ont joué un rôle déterminant dans l'établissement de partenariats et de relations personnelles vitales qui ouvrent les portes des affaires grâce à l'éducation et à la participation sur la scène nationale. Elle a joué un rôle essentiel dans l'établissement et le renforcement des relations entre les peuples autochtones et tous les Canadiens.

2013

Phil Fontaine
OC, OM

Phil Fontaine est une personnalité dévouée et très respectée au Canada. Il a contribué au changement et à l'avancement des Premières Nations depuis le moment où il a été élu pour la première fois à une charge publique en tant que chef, à l'âge de 28 ans. Il est fier d'être membre de la Première Nation de Sagkeeng au Manitoba et joue toujours un rôle actif dans le soutien de sa communauté. Continuez à lire la bio.

2012

Eric P. Newell
OC

Eric P. Newell, OC a établi une tendance à travailler avec la communauté autochtone grâce à son leadership à l'Impériale et à Syncrude. Son leadership chez Syncrude les a non seulement aidés à devenir un acteur majeur de l'industrie pétrolière, mais aussi à élaborer des politiques reflétant les pratiques de pointe en matière de responsabilité sociale des entreprises; devenir l'un des plus importants employeurs industriels d'Autochtones au Canada. La vie personnelle de Newell a également apporté une grande contribution à l'éducation et à la formation, en faisant un don à l'Université de l'Alberta pour construire l'Aboriginal Gathering Place et en préconisant de plus grandes possibilités d'éducation pour les Autochtones.

2011

Paul_Martin_Portrait_Colour

Le très honorable Paul Martin

Le Conseil canadien pour l'entreprise autochtone au plaisir d'annoncer que l'honorable Paul Martin, le vingt et unième premier ministre du Canada (2003 - 2006), a été choisi comme premier récipiendaire du Prix d'excellence en relation autochtones.

M. Martin a été choisi pour cet engagement durable envers la prospérité des communautés autochtones et le comité de sélection du prix a souligné le travail de M. Martin depuis sa retraite de la vie publique.