fbpx
AVERTISSEMENT: LE SITE FONCTIONNE DANS LE CADRE / IFRAME.
N'ENTREZ AUCUNE DONNÉE À MOINS DE FAIRE CONFIANCE À L'ADRESSE INDIQUÉE DANS LA BARRE D'ADRESSE DE VOTRE NAVIGATEUR.
Rejoignez le CCEASection membres

Notre histoire

murray_kofflerMurray B. Koffler est le fondateur de Shoppers Drug Mart et le co-fondateur de The Four Seasons Hotel and Resorts. Koffler et ses associés inspectaient un hôtel Four Seasons partiellement achevé à Calgary, en Alberta, au printemps 1982. Il fut stupéfait de trouver une famille blottie au sous-sol parmi les matériaux de construction. En interrogeant, il a appris que c'était un spectacle courant à Calgary - les Autochtones sans-abri. Plus tard, le même jour, M. Koffler s'est rendu dans un Shoppers Drug Mart local, pour interrompre un agent de sécurité qui escortait un jeune garçon autochtone du magasin soupçonné de vol à l'étalage. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi une ville prospère permettait à ses citoyens autochtones d'exister dans des conditions aussi dévastatrices. Ces cas ont incité Koffler a entreprendre des recherches individuelles sur les peuples autochtones du Canada. Ce qu'il a découvert à déclencher une chaîne d'événements qui modifieraient le paysage des affaires au Canada et donneraient naissance au Conseil canadien pour le commerce autochtone.

Pendant des décennies, les entreprises canadiennes avaient supposé que le gouvernement contrôle la situation et ont donc renoncé à toute responsabilité d'aider les Autochtones ont participé au commerce principal de ce pays.

Lorsque M. Koffler est rentré chez lui, il a emmené des gens dans sa ferme « Jokers Hill » à King, en Ontario. Il a passé la journée avec plusieurs personnes à organiser un groupe de réflexion d'une journée. Il y avait un groupe de fondateurs originaux - un conseil honoraire des gouverneurs issu des 14 à 16 personnes présentes.

Parmi les participants de premiers plans figuraient Maurice Strong, Paul Martin et Edward Bronfman. Les résultats de ce groupe de réflexion ont montré que les entreprises pouvaient être un moyen important de renforcer les compétences et de développer les capacités des jeunes et des adultes. De plus, une association comme le CCEA pourrait éduquer les entreprises sur les questions autochtones.

Depuis 1982, le CCEA comble le fossé entre le secteur des entreprises traditionnelles et la communauté autochtone. Le CCEA travaille à améliorer l'autonomie économique des communautés autochtones tout en aidant les entreprises. C'est la seule organisation à but non lucratif travaillant dans ce secteur qui n'a reçu aucun financement gouvernemental et aussi la seule à recevoir l'aval de la Chambre de commerce du Canada pour nos programmes et services axés sur les entreprises.